Né en 1937 à Bagdad (Irak)
Vit et travaille à Paris
« … L'imagerie d'Abraham Hadad, ses obsessions imaginaires et la façon dont il en joue, incitent plus souvent à l'apaisement de notre esprit. Elles permettent à chacun de nous d'apprivoiser ses propres fantasmes. Quand, dans ces œuvres, figurent des êtres monstrueux, leur ressemblance avec nous-mêmes en fait des personnages familiers. Peu s'en faut qu'on ne tende la main et qu'on ne les caresse. Nous avons, dans l'enfance, des peurs irraisonnées. Il n'est pas vrai que nous les dominions avec l'âge. Elles demeurent en nous dans des coins d'ombre. Ce sont elles qui font se lever, plus tard et venues on ne sait d'où, des bouffées de peur. L'aspect des monstres qui traversent, comme sereinement, les images d'Abraham Hadad, permet qu'on les approche sans trembler et voici que nos peurs, elles aussi, nous deviennent choses familières… ».
Marc Le Bot (extrait du livre "Hadad le peintre")