Né en 1952
« Lors de ses situations artistiques dans la nature, Yann prélève des fragments qu’il magnifie par l’alchimie de la lumière. Il exprime son combat intérieur, sa révolte comme une insurrection contre la laideur.
Mi-ange-mi–démon, Yann nous montre les misères et les splendeurs de la condition humaine. Cette violence, cette explosion sublimée est salutairement tempérée par la féminité et le silence final de l’œuvre.
Ses fossiles possibles…ces résines de la colère ont quelque chose de spirituel. »
Philippe Aubert